Cloud public vs cloud privé : quelles différences ?

Cybersécurité
cloud public vs cloud privé

Allez vous opter pour l'évolutivité du cloud public ou le contrôle total avec le cloud privé ? explorez dans cet article les avantages, les inconvénients et les meilleures pratiques de chacun des modèles et prenez une décision éclairée.

Près d’une entreprise sur 2 de moins de 250 salariés a déjà investi dans une solution cloud en 2023. (Source : baromètre du numérique 2023 — CREDOC.)

Pour une PME, la décision de migrer vers le cloud est bien plus qu’un simple choix technologique. C’est une démarche stratégique qui peut remodeler fondamentalement la façon dont l’organisation opère, innove et évolue dans un paysage de plus en plus concurrentiel.

Alors, cloud public ou cloud privé ? Quelles différences ? Quel est le meilleur choix pour vous ? Pour vous aider à répondre, examinons, dans cet article, les avantages et les inconvénients des deux options, ainsi que les facteurs à considérer pour prendre la décision la plus appropriée pour votre entreprise. C’est maintenant et tout de suite !

Qu’est-ce que le cloud computing ?

En quelques mots, c’est un modèle de services informatiques à la demande, qui permet d’accéder par le biais d’Internet à un pool partagé de ressources configurables (réseaux, serveurs, stockage, applications, etc.).

Il permet de s’affranchir des contraintes d’achat de matériel ou d’expansion d’un centre de données traditionnel ! Vous accédez aux ressources cloud presque instantanément et à tout moment, en vous connectant à un simple portail administrateur, par exemple. De plus, elles s’ajustent en fonction de vos besoins. C’est idéal pour répondre aux pics de charge sans avoir à investir dans des capacités en continu. Et, vous payez uniquement pour les services consommés réellement grâce à un système de compteur.

Le cloud suit généralement le modèle de service connu sous le nom de « aaS » » en tant que service), comprenant notamment :

  • Infrastructure as a Service (IaaS) fournit des ressources informatiques virtualisées sur Internet, telles que des machines virtuelles, du stockage, et des réseaux.
  • Platform as a Service (PaaS) offre une plateforme de développement complète sans se soucier de l’infrastructure sous-jacente, facilitant le déploiement d’applications.
  • Software as a Service (SaaS) permet l’accès à des applications logicielles via Internet, éliminant la nécessité de les installer localement (Suite Office 365, Salesforce, etc.)

Le Cloud Computing selon le NIST (Institut national des normes et de la technologie) :

cloud computing

Quels sont les concepts clés du cloud public ou cloud privé ?

A l’intérieur du cloud computing, il existe donc plusieurs modèles différents de déploiement dont le cloud public et le cloud privé. Explorons les un peu plus en détails.

Qu’est ce que le cloud public ?

C’est la forme la plus répandue de cloud. Il englobe des ressources informatiques partagées et accessibles à tous les utilisateurs via Internet.

Dans un environnement de cloud public, votre infrastructure est toujours externalisée chez un fournisseur tiers, qui dispose de centres de données performants et modernes. La responsabilité de sa gestion quotidienne lui incombe en tant que propriétaire des ressources matérielles partagées entre ses clients. Les utilisateurs louent les ressources dont ils ont besoin et ont un accès limité à la gestion des systèmes virtuels fournis.

Parmi les principaux fournisseurs de services cloud publics, appelés également “hyperscalers”, se trouvent : Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud Platform (GCP). Ces derniers offrent à leurs utilisateurs une variété de services : stockage, outils de productivité (Office 365), traitement de données, applications, plateforme de développement, etc.

Qu’est-ce que le cloud privé ? 

Le cloud privé, quant à lui, désigne une infrastructure dédiée à une organisation unique. En d’autres termes, un ensemble de ressources logicielles et matérielles on-premise ou hébergées dans le cloud est spécifiquement réservé à l’usage exclusif de votre entreprise.

Il se décline donc en deux types :

  • Cloud privé interne, situé sur site dans un centre de données, offre un contrôle direct et visible sur les équipements de votre infrastructure.
  • Cloud privé externe, hébergé par un fournisseur cloud, où l’utilisateur n’est pas propriétaire, mais conserve un contrôle plus direct sur les ressources par rapport à un cloud public.

Les principaux fournisseurs de cloud privé proposent des solutions variées, chacune offrant ses propres caractéristiques et avantages. Citons quelques exemples : VmWare vCloud, Oracle Cloud, Amazon VPC, IBM Cloud pour les plus connus.

Quelles sont les différences entre cloud public vs cloud privé ?

Bonne question ! Elles résident principalement dans la propriété et le contrôle des ressources informatiques. Ces distinctions cloud public et cloud privé impactent les coûts, la gestion et la personnalisation de votre infrastructure, influençant ainsi le choix entre ces deux modèles de déploiement.

Et, si nous regardions plus précisément les caractéristiques de chacun :

Téléchargez en PDF !

En bref, bien que le Cloud privé implique des coûts plus conséquents en matière d’infrastructure et de maintenance, son niveau plus élevé de contrôle représente un avantage significatif pour ce qui est de la sécurité et de la confidentialité des données.

Cloud public et cloud privé : 5 exemples d’entreprise

Entrons un peu plus dans le détail pour percevoir de manière concrète comment différentes entreprises, quelque soit leur taille, peuvent utiliser le cloud public et le cloud privé à leur avantage.

Schéma cloud privé ou public pour 3 entreprises A,B et C

 

Cas N°1 : l'Entreprise A est une entreprise de taille moyenne qui a intégré le cloud public dans ses opérations quotidiennes.

Elle utilise le cloud public pour gérer sa base de données. Grâce à la flexibilité du cloud public, ses équipes ont pu augmenter ou diminuer leur capacité de stockage en fonction de leurs besoins. Cela a conduit à un usage plus efficace des ressources et à une réduction significative des coûts.

Cas N°2 : l'Entreprise B est une start-up innovante qui utilise le cloud public pour soutenir le lancement de son activité.

Grâce au cloud public, elle a pu très rapidement profiter d’une infrastructure performante sans avoir à investir dans un matériel coûteux. Cela lui a permis non seulement d’accélérer son lancement, mais aussi d’économiser des ressources précieuses qui peuvent être réinjectées dans la croissance de l’entreprise.

Cas N°3 : L'Entreprise C est une organisation à but non lucratif qui utilise le cloud public pour faciliter la communication et la collaboration.

Grâce au cloud public, l’entreprise a été en mesure de partager facilement des informations et des ressources entre différents membres et départements de l’organisation. Cela a conduit à une meilleure coordination et à une plus grande efficacité dans leurs opérations.

Cas N°4 : L'Entreprise A’ est une organisation médicale qui a adopté le cloud privé pour la sécurité améliorée qu'elle offre.

Comme le cloud privé est dédié à une organisation unique, l’Entreprise A’ peut contrôler l’accès à ses informations sensibles et garantir que seules les personnes autorisées peuvent s’y connecter. La loi oblige certaines sociétés, notamment dans le secteur médical ou financier, à maintenir la séparation des ressources et des données.

Cas N°5 : l'Entreprise C’ est une entreprise de développement qui a choisi le cloud privé pour sa capacité à offrir un environnement personnalisé.

Avec le cloud privé, l’Entreprise C’ peut adapter son infrastructure en fonction de ses besoins spécifiques. Un développeur requiert davantage de ressources qu’habituellement pour tester le code d’une application Web. Il lui suffit alors de se connecter à son interface et de créer, de manière automatique, une VM accessible presque instantanément.

Quels sont les facteurs de décision pour une PME ?

Il est important, selon nous, de prendre en compte plusieurs facteurs cruciaux lorsque vous décidez d'adopter une solution de cloud public ou privé. La taille et l'échelle de l'entreprise, ainsi que les besoins en sécurité et confidentialité, font partie de ces facteurs déterminants.

Evolutivité instantanée

Les services cloud publics offrent une évolutivité à la demande, vous autorisant à démarrer avec des ressources minimales et à les augmenter au fur et à mesure de votre croissance. Cette adaptabilité permet de gérer efficacement votre budget de départ. En effet, un inconvénient majeur du cloud privé réside dans ses coûts initiaux significatifs liés à la mise en place de l’infrastructure. L’achat et la maintenance des serveurs, du réseau et des logiciels nécessitent des investissements importants. Ces coûts peuvent être prohibitifs vous empêchant de vous diriger vers un cloud privé.

Adaptabilité des performances

Les fonctionnalités du cloud public fournissent des capacités d’élasticité et une gestion automatisée capables de répondre à des demandes de ressources accrues (en cas de pics d’activité par exemple). Elles vous assurent une croissance fluide, soutenue par des performances fiables et une disponibilité constante des services. En revanche, la migration vers un cloud public crée une dépendance vis-à-vis de votre fournisseur. Cela peut poser des problèmes en cas de changement de conditions contractuelles ou d’évolutions des politiques tarifaires.

Avec le cloud privé, vous bénéficiez, à contrario, d’un contrôle et d’une gestion totale de votre environnement informatique. Il vous permet de tirer parti de vos investissements matériels et logiciels existants en vous dotant de performances plus personnalisées, constantes et prévisibles.

Besoins de sécurité spécifiques

Avec la montée en puissance des cyberattaques, vous devez évaluer les risques liés à la sécurité de votre infrastructure. Les services de cloud public offrent des règles de sécurité strictes, telles que les mises à jour de leurs systèmes par exemple. Mais, ils peuvent tout de même susciter des préoccupations en raison du partage de ressources.

Par exemple, les dispositifs de stockage peuvent être partitionnés entre deux entreprises ou un ordinateur peut servir plusieurs comptes. Et ce type de fonctionnement constitue une source de failles exploitables dans un cas de piratage bien documenté.

Et qu’en est-il du cloud privé ? Ce modèle propose un contrôle exclusif sur vos équipements, permettant l'implémentation de politiques de sécurité personnalisées.

Une analyse approfondie des exigences en termes de gestion des menaces vous aidera à déterminer si le niveau de sécurité fourni par le cloud public est suffisant ou si des mesures supplémentaires sont nécessaires.

Exigence sur la confidentialité des données

Selon votre activité (santé, banque, etc.), vous pouvez, également, hésiter à confier vos informations sensibles à des fournisseurs tiers. Et à ce titre, le manque de visibilité sur la localisation physique des serveurs dans le cloud public peut soulever des questions de conformité dans le cadre de la réglementation sur la confidentialité des données (RGPD).

D’autant que, comme nous l’avons vu, une ressource dans le cloud public est souvent allouée à plusieurs locataires, et par conséquent partagée par plusieurs utilisateurs simultanément. Et c’est bien une source de risques en matière de sécurité.

Le cloud privé interne peut apparaitre alors comme la seule solution viable ! Mais il faut bien garder en tête que son administration nécessite des compétences techniques spécialisées et une maintenance continue. La complexité opérationnelle associée à la gestion des mises à jour, des correctifs de sécurité, et à la résolution des problèmes peut représenter un défi pour vos équipes informatiques.

Conclusion

Donc cloud public ou cloud privé ? Il est fortement recommandé de mener une évaluation approfondie de vos charges de travail, de vos ressources humaines et budgétaires et de vos objectifs avant de prendre une décision. Le cloud public peut offrir une solution rentable si vous cherchez une mise en œuvre rapide et des coûts optimisés. Le cloud privé peut être préférable si vous exigez un niveau élevé de personnalisation et un contrôle direct sur votre infrastructure.

Et pourquoi, dans un futur plus ou moins proche, ne pas envisager de vous diriger vers un cloud hybride ! Il conjugue les avantages du cloud privé et du cloud public et vous permet de tirer parti des forces de chacun pour répondre au mieux à vos besoins.

Consulter des experts du cloud peut vous guider dans la mise en œuvre réussie de votre stratégie cloud, que ce soit en optant pour le cloud public, le cloud privé ou une combinaison hybride adaptée à vos besoins spécifiques.

Vous souhaitez en discuter ?

Contactez-nous !

Retour

D'autres sujets

Blog-Portail captif et WiFi invite

Portail captif et WiFi invité : maîtrisez vos accès !

Infrastructures IT

Explorez comment le combo portail captif et accès WiFi assure un accès sécurisé et personnalisé à votre réseau WiFi pour vos visiteurs.

Blog-Cloud analytics et IA

Cloud Analytics et IA : accélérez votre transformation digitale !

Infrastructures IT

Comment la technologie du Cloud Analytics associée à l'IA propulse votre transformation digitale en exploitant pleinement le potentiel de vos données ?

NIS2, qu'est-ce que c'est ? Tout savoir sur la directive européenne

Cybersécurité

Comprenez les tenants et aboutissants de cette réglementation cruciale : quels sont exactement les implications et les avantages de la NIS2 vis-à-vis de la sécurité numérique de votre entreprise ?

Blog-SASE-SSE

SASE, SSE, quelle technologie choisir pour votre PME ?

Cybersécurité

Quelle solution choisir pour sécuriser vos applications dans le cloud ou vos utilisateurs nomades ? SASE ou SSE ? Lisez notre article pour comprendre les bénéfices de chacun des modèles dans la protection de votre PME.

Blog-Migrer vers le cloud

Migrer vers le cloud : 5 étapes clés à ne pas manquer

Infrastructures IT

Découvrez les 5 étapes clés à ne pas rater pour réussir la migration de vos applications vers le cloud et maximiser les bénéfices pour votre PME.

cloud public vs cloud privé

Cloud public vs cloud privé : quelles différences ?

Cybersécurité

Allez vous opter pour l'évolutivité du cloud public ou le contrôle total avec le cloud privé ? explorez dans cet article les avantages, les inconvénients et les meilleures pratiques de chacun des modèles et prenez une décision éclairée.